Témoignages

INSTRUMENTS RECOMMANDÉS PAR DR. CLARK ROSEN POUR CHIRURGIE LARYNGÉE

Director - University of Pittsburgh Voice center
The Eye and Ear Institute

L.70.1000 & L.70.1001

"Ce sont les instruments indispensables que j'emploie dans tous les cas de phonochirurgie. Ces instruments permettent au chirurgien de palper les pathologies des cordes vocales, de micro-lambeaux et de disséquer les pathologies subépithéliales des cordes vocales. Ces instruments sont requis pour débuter n'importe quelle micro chirurgie laryngée."

COMMENTS FROM DR. RICARDO CARRAU ON OUR "LOW PROFILE" UNIVERSAL CLIP APPLIER

S.50.210

Ligation of the sphenopalatine artery

The middle turbinate (MT) has been medialized to allow the simultaneous passage of the endoscope and dissecting instruments into the middle meatus. A naso-antral window has been opened, enlarging the natural ostium of the maxillary sinus, and has been extended posteriorly to expose the posterior wall of the antrum (PWA). The sphenopalatine artery with its anterior and posterior branches have been identified as it exits the pterygosphenopalatine fossa (PTF) and enters the nose. For purposes of the illustration, the artery has been dissected in the pterygopalatine fossa by removing part of the posterior wall of the antrum. In most instances, however, the exposure of the SPA within the PTF is not needed. After the main trunk is identified and mobilized, the adjustable clip applier (S.50.210) is used to apply a medium-size vascular clip through the middle meatus. Whenever possible, the posterior nasal artery and anterior branches are also clipped.

COMMENTS FROM DR. SETLIFF ON OUR IMPROVED PEDIATRIC BACKBITER

S.50.272

The retrograde approach to the uncinate process, first proposed by Dr. David Parsons, is an important step in my minimally invasive transition space surgical approach for endoscopic sinus surgery.
The approach demands a small, yet sturdy backbiter S.50.272 with a tapered blade. Without this essential step, the complete marsupializetion of the ethmoidal infundibulum cannot be done.
The most recent design of Instrumentarium meets all my requirements and insures a positive experience for the sinus surgeon who demands the certain identification of the maxillary sinus ostium. It can also be helpful in surgery of an intra-turbinate sinus (concha bullosa). There have been no failures of the instrument, in hundreds of sinus cases, in my hands.

COMMENTS FROM DR. SETLIFF ON OUR SINUS INJECTION SHEATH

S.50.100

Trauma to nasal septum and/or lateral nasal wall during intra nasal injection for endoscopic sinus surgery insures a troubled start. The endoscope is likely to be soiled, and bleeding can otherwise compromise the surgery.
The sinus injection sheath S.50.100 from Instrumentarium a quite easy to use, effective and reliable device which, by contrast enable the sinus surgeon to avoid the pitfall mentioned above. 
It also has enough rigidity to serve as a light "pusher" to access the desired injection sites. Overall, it is a valuable addition and enhances the prospects of a positive start and a successful outcome.

COMMENTS FROM DR. CHARLES R. POTTER ON OUR UP-TURNED BACKBITER

S.50.273

The original version of the pediatric backbiter requires a 180° rotation after insertion of the instrument before engaging the uncinate process. The down-turn of the tip requires medial angulation of the shaft with use and makes it difficult to reach relatively lateral uncinates without impacting either the septum or the "anterior buttress."
The up-turned version is inserted at the same angle as it is used and thus avoids the 180° rotation. It curves quite naturally around the buttress without impacting the anterior septum during use. It will reach the uncinate even with hypoplastic maxillary sinuses. In fact, it has not failed in over a thousand consecutive antrostomies.
Both versions were made available to the dozen ENT surgeons in our area at the same time. Given this objective choice without having "gotten used" to either version, every attending and even the residents universally preferred the up-turned modification (S.50.273).
The up-turned version, in summary, retains all of the advantages of the original, is easier to use, and fits the anatomy better.

SEEKERS DR. DAVID S. PARSONS


S.50.720 Couteau d'antrostomie moyenne antérieure et postérieure adulte, 19cm, lame 10mm
S.50.721 Couteau d'antrostomie moyenne antérieure et postérieure pédiatrie, 19cm, lame 7mm

Ces lames de 90° sont dessinées afin d'être placées dans les ostiums des sinus maxillaires, pour permettre d'agrandir les méatotomies moyennes. La lame qui est dirigée au loin du chirurgien est dessinée pour être glissée dans l'ostium naturel. Un mouvement de cisaillement peut ensuite être utilisé pour sectionner la portion supérieure de la fontanelle antérieurement vers l'ostium accessoire ou l'aspect postérieur de la fontanelle postérieurement. La lame qui tranche vers le chirurgien est dessinée pour être placée dans un ostium accessoire, afin de sectionner la fontanelle antérieurement pour l'inclure avec l'ostium naturel..


S.50.723 Chercheur 90° sans pointe, 19cm

Cet instrument est dessiné pour permettre au chirurgien de disséquer le fragment osseux de l'apophyse unciforme persistante, des lambeaux muqueux latéraux et médians, secondairement à la création de la fenêtre méatale. Une dissection attentive permettra la libération de l'os pour son exérèse, laissant ainsi la muqueuse intacte afin que les voies de drainage ne soient pas blessées. Le bout opposé est un chercheur à boule standard.


S.50.722 Sonde d'apophyse unciforme, 19cm

Ce chercheur angulé est dessiné afin d'être glissé dans l'infundibulum, à partir de l'aspect postérieur de l'apophyse unciforme. Lorsque tiré antérieurement, sa pointe atteint usuellement la portion antérieure de l'infundibulum. Un mouvement vertical permettra ainsi de libérer les adhérences présentes qui obstruent l'infundibulum. Une traction antérieure de la sonde permettra de tirer l'apophyse unciforme dans une direction médiane afin de la préparer pour la pince rétrograde (S.50.272). Le bout opposé de cet instrument est une sonde avec une boule, qui peut être employée pour les endroits difficiles à atteindre tel un sinus maxillaire hypoplasique.


S.50.724 Succion, i.d. Ø 2mm, serrated cup

Le bout de cette succion a une lame de 90° qui est fermement ancrée, de façon à ne pas être délogée de l'instrument. La succion permet au chirurgien d'aspirer le champ opératoire tout en permettant de palper ou déplacer du tissu de façon simultanée. Il est conçu particulièrement pour une dissection extrêmement délicate.

INSTRUMENTS OTOLOGIQUES "À MAIN STABILISÉE" DU DR. KAVANAGH

Les instruments otologiques "à main stabilisée" comprennent une grande variété de pinces et de micro-ciseaux. Tous conçus spécifiquement pour permettre la stabilité de la main du chirurgien durant la chirurgie.

Le principe d'action des instruments chirurgicaux standards pour l'oreille moyenne est la poignée du bas. Cette poignée est activée par les 3ième et 4ième doigts du chirurgien. Lors de l'utilisation des instruments standards, la poignée du haut de l'instrument doit être maintenue en place par le pouce et ne pas bouger pendant que la poignée du bas se déplace vers elle. Ainsi, le chirurgien ne peut stabiliser sa main durant la chirurgie de l'oreille.

Le problème est plus accentué durant les chirurgies de stapédectomie en essayant de finaliser l'installation de la prothèse. L'otologiste stabilisera sa main avec la main opposée et fixera le spéculum en place avec un porte-spéculum.

Instrumentarium a récemment mis au point des instruments "à main stabilisée" qui ont une "action inversée" ce qui élimine cet encombrant exercice chirurgical et libère la main opposée de l'otologiste pour aider à stabiliser la prothèse. Les 3ième et 4ième doigts peuvent rester immobiles, reposant sur le patient pendant que le pouce du chirurgien active l'instrument.

INSTRUMENTS NEURO-OTOLOGIE "À MAIN STABILISÉE" DU DR. KAVANAGH

Les instruments "à main stabilisée" Kavanagh pour le neuro-otologiste comprennent une grande variété de pinces et de micro-ciseaux. Tous spécifiquement conçus pour permettre la stabilité de la main du neuro-otologiste durant la chirurgie.

Le principe d'action des instruments standards pour l'oreille moyenne est la poignée du bas de l'instrument. Cette poignée est activée en utilisant les 3ieme et 4ieme doigts du chirurgien. Lors de l'utilisation des instruments standards la poignée du haut doit être maintenue en place par le pouce et ne pas bouger pendant que la poignée du bas se déplace vers elle. Ainsi, le chirurgien ne peut stabiliser sa main durant la chirurgie de l'oreille.

Instrumentarium a récemment mis au point des instruments "à main stabilisée" qui ont une "action inversée" ce qui élimine cet encombrant exercice chirurgical et libère la main opposée de l'otologiste pour aider à stabiliser la prothèse. Les 3ieme et 4ieme doigts peuvent rester immobiles, reposant sur le patient pendant que le pouce du chirurgien active l'instrument.

Demande de prix

Vous avez oublié quelque chose ?
Vous savez que vous voulez Instrumentarium